LE TEMPS VENU DES REVO-RESOLUTIONS !

Ah la nouvelle année ! Combien sommes-nous à sacrifier au traditionnel rituel des bonnes résolutions ? La liste est souvent impossible à tenir (avez-vous fait le bilan de vos résolutions de janvier 2017 ?) Pourtant, chaque année, quelque part entre le 1er et le 10 janvier, on arrive presque à se convaincre que cette fois-ci c’est la bonne : on va vraiment tenir nos bonnes résolutions.

Or, une étude universitaire datant de 2007 impliquant 3 000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouent. Peut-être parce que l’on se fixe des objectifs trop ambitieux en comptant sur sa propre volonté. Cependant, la volonté n’est-elle pas une ressource mentale limitée qui se travaille progressivement comme la musculation ?

Donc, fixons-nous des objectifs, mais pas trop, et atteignables. Etre trop ambitieux est le meilleur moyen de ne pas les tenir ! Cherchons peut-être à faire peu mais bien.

Voici 4 résolutions de nature différente qui peut-être vous inspireront :

  • Commençons par la résolution la plus courtoise : ne plus consulter son smartphone quand on est avec d’autres personnes

Ceci est un challenge de taille… En effet avec le FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de manquer quelque chose), on ne vit plus l’instant présent. Ce faisant, on ne profite pas du moment passé avec l’entourage et on se mue en spectateur-commentateur via les réseaux sociaux.

Et si nous décidions de temps en temps de négliger notre smartphone ?

  • Poursuivons par la plus simple (en apparence) : prendre le temps de ne rien faire

On s’offre un vrai luxe : prendre -de temps en temps- ne serait-ce que quelques minutes, le temps de ne rien faire, de mettre le tumulte sur pause. Un petit temps rien que pour soi, sans stress, sans ordinateur, sans rien. Se f…la paix, juste 5 mn par jour !

  • Puis par la plus libératrice : réduire l’encombrement

C’est l’émotion qui fait acheter. Et elle nous pousse souvent à acheter tout et n’importe quoi. De l’avoir plein nos armoires, dit la chanson ! Et si, avant d’acheter, nous prenions le temps de nous demander : en ai-je besoin ? En ai-je vraiment besoin ? Que se passera-t-il si je ne l’achète pas ?

  • Terminons par la plus fondatrice : passer un après-midi à réfléchir à son futur…

Nous passons du temps à planifier nos prochaines vacances…et si nous passions juste un après-midi par an à réfléchir à nos projets dans 4 ou 5 ans ?

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire