Analyser et doser le Bisphénol A et ses dérivés

Analyser et doser le Bisphénol A et ses dérivés

Issu de la réaction entre le phénol et l’acétone, le Bisphénol A  (BPA) est une substance d’origine exclusivement anthropique, c’est principalement un monomère (utilisé dans la synthèse des polymères), un additif destiné à rendre les corps plus durs et transparents, ainsi qu’un révélateur utilisé dans les papiers thermiques.

Le BPA est utilisé majoritairement dans la fabrication du polycarbonate et de résines époxyphénoliques (ou résines époxydes), mais également dans la fabrication de résines polyesters insaturées, de résines polyarylates.

Le Polycarbonate est un plastique utilisé dans de nombreux types d’objets, dont certains peuvent contenir des liquides (bombonnes d’eau réutilisables, gourdes), ou sont des ustensiles de vaisselle ou de cuisine.

Les résines époxydes servent de couche protectrice entre les aliments et l’intérieur de contenants alimentaires en métal (des cannettes, des boites de conserve, des cuves,…), et peuvent aussi recouvrir des parties métalliques d’ustensiles de cuisine.

Ainsi, quels que soient les usages du BPA, cette substance est utilisée lors de la fabrication de nombreux produits ayant de multiples usages, aussi bien dans la sphère domestique que dans la sphère industrielle.

Le bisphénol A est reconnu comme substance préoccupante depuis quelques années du fait de son caractère perturbateur endocrinien, et d’effets suspectés sur la santé, notamment sur les organes reproducteurs.

C’est pour cette raison que l’utilisation du bisphénol A fait l’objet d’un encadrement juridique et réglementaire croissant.

Depuis Juin 2010, les biberons produits à partir de BPA sont interdits de fabrication et d’importation en Europe (Règlement (EU) No 321/2011).

En France, l’Assemblée Nationale a adopté la Loi n°2012-1442 du 24 Décembre 2012, interdisant le Bisphénol A (BPA) dans les conditionnements, contenants ou ustensiles destinés à entrer en contact avec les aliments: dès le 1er janvier 2013 pour ceux destinés aux jeunes enfants de moins de trois ans, et à compter du 1er janvier 2015 pour les autres populations.

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’INERIS (L’Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des RisqueS) a mis en place le Service National d’Assistance (SNA-BPA), à la demande du Ministère du Développement Durable (MEDDE) ? Ce service a pour vocation d’apporter un appui opérationnel, sur des sujets techniques et technologiques aux acteurs économiques engagés dans une démarche de substitution du BPA.

Depuis plusieurs années, le laboratoire FILAB a mis en place une méthode d’analyse permettant d’analyser et de doser le bisphenol A, ainsi que ses dérivés (BADGE…) et les bisphenols S et F par HPLC-MSMS avec une sensibilité de l’ordre de 0,1 mg/kg.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de devis !

Benoît PERSIN, Responsable Développement Commercial, benoitpersin@filab.fr

Sources :

https://www.anses.fr/fr/content/bisph%C3%A9nol

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20160126.OBS3435/les-substituts-du-bisphenol-a-tout-aussi-inquietants.html

http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/substituer-le-bisphenol-a-ne-diminue-pas-les-risques-31929/

http://www.ineris.fr/substitution-bpa/

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire