Migrations globale et spécifique dans le domaine alimentaire

Migrations globale et spécifique dans le domaine alimentaire

Les producteurs de matières plastiques destinées à être en contact avec des denrées alimentaires sont soumis à des obligations concernant la recherche de substances pouvant être relarguées du contenant vers le contenu. Ces règles stipulent que les matériaux en matière plastique ne doivent pas céder aux denrées alimentaires des constituants en quantité susceptible :

  • de présenter un danger pour la santé humaine,
  • d’entraîner une modification inacceptable de la composition des denrées
  • ou d’entraîner une altération des caractères organoleptiques de celles-ci.

Les domaines d’application concernés sont :

  • Les matériaux exclusivement constitués de matière plastique qui peuvent être imprimés et/ou enduits d’un revêtement (organique ou inorganique)
  • Les matériaux en matière plastique multicouches, composés d’une ou plusieurs couches de matière plastique, dont les différentes couches sont reliées entre elles à l’aide de colle ou tout autre moyen, et qui peuvent être imprimés et/ou enduits d’un revêtement,
  • Les couches ou revêtements en matière plastique formant des joints de capsules et de fermetures.

Il est à noter que ne sont pas concernés : les matériaux non destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires en condition normale tels que les revêtements de sol, de plafond et de mur, les tableaux de bord de voiture, les tabliers, les nappes, les plateaux repas.

Les tests de migrations globale ou spécifique réalisées par des laboratoires certifiés permettent de déterminer les teneurs de composés ayant diffusé ou non dans les denrées alimentaires.

La migration globale correspond à l’ensemble des composés non-volatils diffusant du contenant vers le contenu (masse de l’ensemble de ce qui migre – sans prise en compte de la nature des différents éléments ayant migré : en mg/kg de denrée alimentaire ou en mg/dm² de matériau).

La migration spécifique est quant à elle définie pour un composé en particulier. Par exemple, dans le cas de gobelets plastiques utilisés dans une machine à café et destinés à ne contenir que du café. Les teneurs autorisées par la règlementation sont dépendantes de la nature du composé spécifique.

La méthodologie à respecter pour reproduire la mise en condition des matières plastiques au contact des denrées alimentaires et en particulier le choix des simulants de mise en contact, est définie par le règlement (EU) n°10/2011 de la commission du 14 janvier 2011 (http://www.contactalimentaire.com/index.php?id=520&task=show&uid=2569&cHash=5317a49659) et par la norme NF EN 1186 (http://www.contactalimentaire.com/index.php?id=266).

Les simulants utilisés et attribués à différentes famille de denrées alimentaires sont :

  • L’Éthanol  à  10 %  (v/v) – simulant  A :
    Affecté aux denrées hydrophiles pouvant extraire des substances hydrophiles
  • L’Acide  acétique  à  3 %  (m/v) – simulant  B :
    • Affecté aux denrées hydrophiles pouvant extraire des substances hydrophiles
    • Utilisé pour les denrées alimentaires de pH inférieur à 4,5
  • L’Éthanol  à  20 %  (v/v) – simulant  C :
    • Affecté aux denrées hydrophiles pouvant extraire des substances hydrophiles
    • Utilisé pour les denrées alimentaires alcooliques (teneur en alcool de 20 % maximum)
    • Utilisé pour les denrées alimentaires contenant une quantité significative d’ingrédients organiques (les rendant lipophiles)
  • L’Éthanol  à  50 %  (v/v) – simulant  D1 :
    • Affecté aux denrées lipophiles pouvant extraire des substances lipophiles
    • Utilisé  pour  les  denrées  alimentaires  alcooliques  (teneur  en  alcool  supérieure à  20 % )
    • Utilisé pour  l’huile  dans  les  émulsions  aqueuses
  • L’Huile  végétale – simulant  D2 :
    • Affecté aux denrées lipophiles pouvant extraire des substances lipophiles
    • Utilisée  pour  les  denrées  alimentaires  contenant des matières grasses libres en surface
  • L’Oxyde  de  poly(2,6-diphényl-p-phénylène) – simulant  E :
    Affecté aux essais de migration spécifique dans des denrées alimentaires sèches.

Les matériaux recyclés ne présentant pas les mêmes garanties que les matériaux vierges auxquels ils pourraient se substituer, ne peuvent pas être utilisés au contact des denrées alimentaires (conformément à l’avis du CSHPF du 7/09/93 sur les matériaux recyclés, paru au BOCCRF du 31/12/93 http://www.contactalimentaire.com/index.php?id=520&task=show&uid=156&target=4&category=&cHash=71c50aa556).

Les matériaux en matière plastique contenant des matières plastiques recyclées, doivent répondre aux exigences du règlement (CE) n°282/2008 (http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2008:086:0009:0018:FR:PDF) pour pouvoir être mis sur le marché.

FILAB a acquis une expérience significative dans l’analyse de migrations globale et spécifique, s’appuyant sur des techniques spécifiques de haute performance :

  • La Chromatographie Gazeuse couplée à un Détecteur de Masse (GC-MS), pouvant être couplée avec un espace de tête (HS/GC-MS)
  • La Chromatographie en phase Liquide couplée à un Spectromètre de masse triple quadripôle (UPLC-MSMS)
  • La Chromatographie en phase Liquide Ionique (CLI)
  • La Spectrométrie à Emission Atomique (ICP-AES)
  • La Spectrométrie couplée à un Détecteur de Masse

Pour plus d’informations, contactez notre expert, Julie FICHOT : juliefichot@filab.fr

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire