Maîtriser la stabilité des films cosmétiques

Maîtriser la stabilité des films cosmétiques

Dans le domaine cosmétique, la maîtrise de la stabilité des produits est un enjeu crucial. Les produits concernés sont les formulations appliquées sous forme de film sur la peau, telles que les crèmes hydratantes ou anti-UV, les sérums antirides, les fonds de teint ou encore les rouges à lèvre. Il en est de même pour les films appliqués sur les ongles, c’est-à-dire les vernis.

Certains critères sont essentiels pour le bon développement de ces formulations cosmétiques : leurs fonctions principales (hydratante, nutritive, exfoliante, raffermissante) mais aussi leur texture, leur aspect visuel ou encore leur adhérence. Il va de soi que ces propriétés ne doivent pas évoluer au cours du temps, pour la formulation cosmétique contenue dans son emballage mais principalement pour le film une fois appliqué sur le corps.

Très peu d’études ont été réalisées sur le devenir de ces films une fois appliqués sur la peau. Le processus physico-chimique de séchage par voie naturelle, et donc la stabilité de ces produits cosmétiques, est encore mal compris et donc peu maîtrisé.

Différentes analyses peuvent être réalisées sur ces formulations cosmétiques avant leur lancement sur le marché :

  • Les propriétés physico-chimiques : soit thermiques par calorimétrie différentielle à balayage (DSC), soit viscoélastiques par rhéométrie
  • Les caractéristiques intrinsèques du produit : matière amorphe, semi-cristalline ou cristalline, étude des phases cristallines présentes, par diffraction de rayons X (DRX)
  • La composition du produit final (antioxydants, AHA ou alpha hydoxyacides, acide glycolique, dérivés de la vitamine A tel que le rétinol, etc.) ou encore la composition des films au cours du séchage en fonction des conditions environnementales (exposition solaire, hygrométrie, température, brouillard salin, etc.), par chromatographie gazeuse (CPG) ou liquide (HPCL), ou par spectrométrie infrarouge (IRTF)
  • La topographie de surface ou d’une coupe transversale de couches empilées par coupe transversale, par microscopie électronique à balayage (MEB)

Le laboratoire FILAB a acquis une expérience significative dans la recherche analytique et la caractérisation de matériaux, il peut vous accompagner pour répondre à vos besoins ou à vos problématiques, via des études bibliographiques et la mise en place d’une méthodologie propre à votre projet.

Pour tout renseignement, contacter Jérôme GOUX (jeromegoux@filab.fr)

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire