Développements analytiques : la méthode « sur mesure » ?

Développements analytiques : la méthode « sur mesure » ?

Quantifier une impureté ou une pollution dans un produit fini ou à la surface d’un matériau, caractériser un produit ou un sous-produit de réaction, vérifier la pureté d’un composé et sa stabilité nécessitent souvent la mise au point de méthodes analytiques spécifiques validées selon des référentiels adaptés (AFNOR, ICH, VICH…).

Pour mettre au point une méthode analytique spécifique, FILAB mobilise les compétences de ses meilleurs spécialistes en fonction du domaine concerné (chimie fine, pharma, vétérinaire, matériaux, chimie, polymères, métallurgie, cosmétique,…)..

Première étape : bien comprendre votre besoin et vos contraintes.

Ensuite, concevoir et développer la méthode sur la base des techniques analytiques à disposition (GCMS, UPLC MS MS, ICP, DRX, IRTF, DSC, CLI,…)

Puis, VALIDER LA METHODE et c’est là une étape primordiale !

Afin de traduire ses performances et ses caractéristiques, la méthode analytique doit être validée selon le référentiel correspondant au secteur d’activité d’application.

Les principaux paramètres à étudier afin de valider une méthode sont : la spécificité, la répétabilité, la reproductibilité, la linéarité, la capacité de détection (LD et LQ).

La spécificité permet de s’assurer que le signal mesuré correspond bien à celui de l’analyte cible recherché.

La répétabilité définit la fidélité de l’analyse. Cette notion traduit la capacité à reproduire les essais dans les mêmes conditions par le même opérateur durant un court intervalle de temps.

La reproductibilité est validée lorsque l’analyse a été réalisée par différents opérateurs.

La linéarité est un critèredéterminant l’aptitude d’un système à avoir une réponse proche d’une droite. L’évaluation de la linéarité permet de préciser le domaine d’utilisation de la méthode.

La capacité de détection est définie par la limite de détection (LD), valeur en deçà de laquelle l’analyte n’est plus détecté, et la limite de quantification (LQ), valeur en deçà de laquelle l’analyte n’est plus quantifié.

Les méthodes analytiques peuvent être développées et validées selon différents référentiels tels que les critères COFRAC qui se basent sur des normes AFNOR, les guidelines ICH, les guidelines VICH.

FILAB peut enfin vous accompagner dans la transposition de ces méthodes  au sein de votre laboratoire et dans la formation de vos équipes techniques à l’utilisation de la méthode développée.

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire