Les solvants verts : De quoi parle-t-on ?

Les solvants verts : De quoi parle-t-on ?

Les solvants organiques classiques soulèvent de nombreux problèmes liés à leur toxicité pour l’homme et l’environnement, leur volatilité, ou encore leur origine pétrolière. C’est pourquoi des solvants de substitution sont actuellement étudiés et mis, aujourd’hui, sous la lumière des projecteurs !

En effet, l’utilisation de substances toxiques implique un risque pour la santé de l’opérateur et pour l’environnement. Nous pouvons citer comme exemple les substances CMR, cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, telles que le benzène dont l’utilisation a été règlementée lors des dernières années.

Les solvants dits « verts » sont des solvants de substitution non toxiques, biodégradables ou agrosourcés (provenant de la biomasse végétale) qui possèdent les mêmes propriétés que les solvants toxiques qu’ils remplacent. Plusieurs familles de solvants sont d’ores et déjà qualifiées de « solvants verts » : les solvants agrosourcés, les liquides ioniques, les fluides supercritiques, les polymères liquides.

Des sociétés produisant des solvants de substitution ont même développé leur propre label, comme la société INVENTEC qui a lancé son label Greenway. Afin d’obtenir le label, l’impact du solvant concerné sur l’environnement et la santé est évalué selon plusieurs critères. Lorsque un tiers des critères a pu être amélioré sans qu’il n’y ait un d’impact négatif que les autres critères, le produit peut obtenir le label.

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à nous consulter et à consulter l’article dédié à cette actualité dans lINFO CHIMIE MAGAZINE, n°519 de juin 2013 !

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire