Bain de traitement de surface : un suivi continu de son évolution pour assurer la qualité des produits !

Bain de traitement de surface : un suivi continu de son évolution pour assurer la qualité des produits !

Permettant de modifier les propriétés physiques et chimiques superficielles, les traitements de surface confèrent aux matériaux un aspect et des caractéristiques particulières.

Suivant la nature du traitement de surface mais également celle du substrat qui va accueillir ce revêtement, les différents procédés d’obtention diffèrent par la technique à employer. On distinguera notamment :

– les traitements de surface obtenus par voie humide : dépôt électrolytique, dépôt chimique, dépôt par immersion dans un métal fondu, …

– les traitements de surface obtenus par voie sèche : projection, rechargement, dépôt chimique en phase vapeur CVD, dépôt physique en phase vapeur PVD, …

– les traitements de surface obtenus par conversion : oxydation anodique, phosphatation, sulfuration, …

Dans tous les cas, un degré élevé de préparation de surface est nécessaire afin d’obtenir de façon optimale les propriétés attendues du traitement de surface.

Dans le cas des dépôts électrolytiques, les pièces ainsi préparées sont ensuite immergées dans des bains permettant d’obtenir, par application d’un courant électrique, un dépôt métallique à leurs surfaces. La qualité du dépôt ainsi obtenu dépend notamment de la composition chimique du bain qui nécessite un suivi continu de son évolution afin d’assurer la maîtrise du procédé de traitement de surface. Ces contrôles et essais sont notamment réalisés par Spectrométrie d’Emission Atomique de type ICP-AES et Chromatographie Liquide Ionique CLI, techniques historiquement mises en œuvre par FILAB.

Si vous souhaitez plus d’informations sur ces essais et leurs mises en œuvre, n’hésitez pas à nous consulter !

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire