Le comptage particulaire : du contrôle à la validation

Le comptage particulaire : du contrôle à la validation

Pour répondre aux exigences toujours plus sévères des cahiers des charges, la propreté particulaire est aujourd’hui une préoccupation de premier ordre pour les industriels particulièrement dans les secteurs sensibles comme le nucléaire, le médical, le spatial, le pharmaceutique, …

La qualification de cette propreté est réalisée par la mise en œuvre régulière de contrôles de type comptage particulaire et par la validation des procédés de fabrication et de nettoyage.

Après extraction des particules dans un milieu donné (eau ou milieu solvanté) par lixiviation assistée ou non par un système de chauffe et / ou de type ultrasons, les particules sont collectées par filtration sur un support. L’observation des particules ainsi collectées est réalisée par microscopie optique afin de déterminer leur répartition granulométrique et par microscopie électronique à balayage afin d’identifier leur nature chimique.

Outil indispensable pour qualifier l’état de propreté d’un procédé de fabrication ou de nettoyage, le comptage particulaire pourra être également mis en œuvre sur produit fini ce qui constituera l’étape ultime de validation.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le procédé de comptage particulaire, n’hésitez pas à nous consulter !

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire